Un programme peut te faire transpirer, mais un bon programme te fera progresser

Si y’a bien un truc qui me fait rire autant qu’il me déprime, c’est quand je parle à quelqu’un qui veut maigrir, et qui me dit je fais “X” (remplace X par tout un tas de sports, de régimes, de trucs chelous à mourir). Et surtout rends le X bien dur. C’est souvent pas facile ce que ces gens me disent faire.
Par exemple: « Je fais du Crossfit TOUS les jours et puis j’ai retiré les glucides de ma nutrition. C’est super dur, je transpire de fou, je finis les entraînements sur les rotules. Et en plus j’ai faim, et même parfois j’ai le ventre qui gargouille car j’ai pas assez mangé. Donc c’est que ça marche ! »
Et moi de répondre “ ah ok et du coup tu as perdu combien de poids ?”
Et là, la personne un peu inquiète me dit “Bah en fait je stagne”.
“Bah je croyais que ça marchait”.

“Oui je me donne à fond je peux pas faire plus”

“Donc ça ne marche pas…. Si ton but est de perdre du poids, mais que tu n’en perds pas, je m’en fous que tu aies faim, ou que tu transpires. Si tu ne perds pas de poids, ça ne marche pas. POINT A LA LIGNE”

Si tu veux perdre du poids, le fait que ton programme et que ce tu fais fonctionne ou pas, doit être jugé en fonction d’une seule chose “As-tu perdu du poids?”.

Tu préfères quoi entre “perdre du poids sans transpirer” et “transpirer sans perdre du poids” ?

Perso mon choix est fait.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.